skip to Main Content
Séries d'articles : 2017-2018 : Humanités numériques pour l'histoire transnationale de l'art

La cartographie n’est pas facile d’accès pour les historiens de l’art. Pourtant, elle s’avère très utile à la recherche, en particulier pour les approches internationales – et peut même éclairer des approches plus traditionnelles, monographiques ou iconographiques. Cette intervention présentera une perspective historiographique sur l’utilisation de la cartographie en histoire de l’art, avec un point de vue critique sur les résultats qu’on peut en espérer, et sur les manière de l’utiliser au mieux.

Venir avec

  • Un ordinateur (et non pas une tablette)
  • Le logiciel QGIS installé (téléchargeable gratuitement)
  • Une inscription validée sur la base Artlas (demande d’inscription en ligne)
  • Un logiciel de traitement de tableurs (type excel)
  • S’assurer d’avoir accès au réseau wifi de l’ENS ou d’un compte eduroam.

Béatrice Joyeux-Prunel

Béatrice Joyeux-Prunel est maître de conférences en histoire de l’art contemporain à l’ENS, habilitée à diriger les recherches, fondatrice et directrice du projet ARTL@S. Ses travaux portent sur l’internationalisation artistique aux XIXe et XXe siècles. Derniers livres : Les avant-gardes artistiques – une histoire transnationale. Vol. 1 : 1848-1918 (Paris, Gallimard Folio histoire, 2016) ; Vol. 2 : 1918-1945 (Paris, Gallimard Folio histoire, 2017); à paraître en 2018 : Vol. 3 (1945-1968) 

Back To Top