skip to Main Content
Olivier Marcel est un géographe dont les travaux portent sur trois axes principaux : les métropoles des Suds dans la mondialisation de l’art ; les approches pragmatiques de la mobilité de l’art et de ses acteurs ; les représentations géographiques du savoir et la cartographie de l’art
Boursier de l’Institut Français de Recherche en Afrique (IFRA-Nairobi, USR 3336), il a pu explorer ces thématiques au cours d’un terrain de deux ans à Nairobi, Kenya. En juillet 2014, il a soutenu un thèse intitulée « Des horizons à la trace – géographie des mobilités de l’art à Nairobi » au laboratoire Les Afriques dans le Monde (LAM, UMR 5115), sous la direction de Bernard Calas, Université Bordeaux Montaigne.
Son projet postdoctoral propose de mettre en œuvre une représentation systématique des circulations artistiques transnationales à partir des métropoles africaines, depuis les premiers mouvements indépendantistes jusqu’à la mondialisation actuelle. L’activité artistique en Afrique (biennales, festivals, galeries, centres d’art, programmes de mobilité) tend à affirmer le rôle décisif de grands centres métropolitains comme Johannesburg, Dakar ou Le Caire. Les ressorts socio-spatiaux de ces circulations restent encore mal connus : quelles sont les hiérarchies, les flux et les réseaux qui parcourent ces métropoles ? Quelles places occupent-elles dans la géographie mondiale de l’art ? Il s’agit donc de collecter et d’intégrer des données géo-référencée sur les circulations artistiques transnationales. Ce projet pourrait aboutir sur une géographie de l’art inédite tout en ouvrant une réflexion sur la prise en compte des « périphéries » dans un atlas mondial de l’art à l’ère de la globalisation.
Publications :
  • Marcel O., 2013, « Filling the Blank Space of Global Art Peripheries : Measurements of Art Mobility and their Ambivalence in Nairobi, Kenya. » Artl@s Bulletin, n°2 : Do maps lie ?, article 6 : http://docs.lib.purdue.edu/artlas/vol2/iss2/6
  • Marcel O., 2012, « De la ‘ferme’ au ‘marché’ – trajectoire et mobilités d’un artiste nairobien », Transcontinentales n° 12/13 :  Marchés de l’art émergents, article en ligne n°8 : http://transcontinentales.revues.org/1372
  • Marcel O., 2011, « Le Nairobi des poètes : une géographie des pratiques littéraires de la « génération kwani » », Etudes Littéraires Africaines n°31 : Nairobi. Urbanités contemporaines, pp. 25-38,article en ligne, n°3, URL : http://www.erudit.org/revue/ela/2011/v/n31/1018742ar.pdf
Back To Top